Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traversée des Calanques

Rallier Marseille – Callelongue à Cassis, tel est l’objectif de notre week-end pascale. Deux jours de randonnées à travers le massif de Marseilleveyre dans 1er temps puis dans le nouveau parc national des Calanques.

Samedi 30 mars 2013 – Au départ de Callelongue et sa petite calanque homonyme, au lieu-dit des Goudes, le ciel commence à s’éclaircir après une averse matinale. La journée sera ensoleillée d’autant que le mistral commence à souffler et chasser les derniers nuages. La première partie de la journée nous permet de contourner par le sud et en longeant la côte, le massif de Marseilleveyre. La côte est découpée par les vagues et la végétation se fait rare. Nous passons quelques petites calanques et apercevons au large l’Île de Jarre. Le cheminement est tranquille en bord de mer. Le secteur de la calanque de Marseilleveyre ne manque pas de charme avec d’anciennes batteries et des habitations nichées sur la côte sableuse.

Traversée des Calanques

La topographie change à l’approche du col de Cortiou. Là, nous sommes au début de la crête de Sormiou menant au Bec de Sormiou. Je décide de nous engager sur une petite sente menant à cette avancée pour ensuite descendre à la calanque de Sormiou. J’ai repéré des pointillés, non continus et qui se prolongent par des traits noirs. C’est en fait le figuré des lignes de crêtes, ce qui ne nous permet pas de rejoindre par la crête le sentier menant à Sormiou. Nous décidons de rebrousser chemin jusqu’à un couloir d’éboulis qui nous mènera directement à la calanque environ 150m plus bas. La vue sur les falaises de calcaire blanc est superbe quelque soit la direction dans laquelle porte le regard. Mais nous n’en avons pas encore terminé. Il nous faut encore rallier la calanque de Morgiou. Dans un premier temps, nous devons passer sous les Aiguilles de Sormiou avant de cheminer en crêtes le long de la crête de Morgiou. Nous plongeons ensuite sur la calanque de Morgiou où il nous reste encore une belle remontée pour rejoindre la voiture laissée le matin sur le parking des Beaumettes. Le bivouac étant interdit dans les calanques, nous avons décidé de sortir de la trace direct pour mieux la reprendre le lendemain. Ce premier jour, nous aurons parcouru quasiment 15km pour 1100m de D+. Et ce n’est pas fini, il en reste autant pour la seconde journée de la traversée.

Traversée des Calanques

Dimanche 31 mars 2013 – C’est sous un soleil radieu que nous nous élançons du campus de Luminy pour la seconde journée de la traversée des calanques. Le mistral est encore plus fort que la veille et le programme de la journée nous promet une belle balade. Sugiton puis une belle remontée pour déboucher au-dessus des falaises des Toits. Nous avons ensuite une belle descente en corniche au-dessus de la mer avant le gros morceau de la journée : la cheminée du Diable. Un passage où il est nécessaire de mettre les mains pour progresser et rejoindre le Cap Gros. Un passage très spectaculaire et aérien. Il n’est pas équipé, excepté au passage de la dalle à présent lisse à l’œil de verre. La suite de la rando est une longue descente en bordure des falaises du Devenson, à l’Ouest de Cassis. Des falaises très impressionnantes, avec des parois verticales de calcaires. Après la calanque de l’Oule, nous remontons vers le Col de l’Oule avant d’aller chercher le point de vue sur la magnifique calanque d’En-Vau. Le retour se finit en fin de journée à Cassis en longeant la calanque de Port-Pin. Encore une journée à 15km pour plus de 1100m de D+.

La traversée des calanques est une superbe rando qui se mérite et nous révèle de superbes points de vues sur les calanques sur près de 30km baignées par la Mer Méditerranée et éclairé par le beau soleil du sud…

Tag(s) : #Rando
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :