Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Noce, 24-18A

Samedi 8 Juin 2013 - 45min de marche à remonter le vallon du Noce au-dessus de Notre-Dame des Fontaines à La Brigue pour attendre l'entrée de la cavité du Noce, située dans le massif du Marguareis, massif franco-italien. L'entrée est située vers 1200m d'altitude. La cavité du Noce développe quelques 1300m et atteint une profondeur de 134m par rapport à son point d'entrée. Il faut d'abord se glisser sous terre via une corde d'une dizaine de mètres dans un étroit boyau puis la visite peut commencer. Plusieurs descentes sur corde permettent, au fil des galeries de s'enfoncer un peu plus loin sous terre, entre les strates de schistes. On retrouve de-ci de-là les traces des premiers explorateurs : des morceaux de pelles, sceaux et bidons, qui témoignent des efforts de certains pour ouvrir une nouvelle voie et descendre toujours un peu plus. Parfois, on passe un ancien siphon, parfois, la galerie s'arrête nette. Ici, il n'y a pas d'autre bruit que nos pas, ni autre lumière que celle de nos frontales, si ce n'est le clapotis de l'eau qui s'écoule partout sur les parois. Elle laisse des concrétions de calcite verticales, des draperies, des excentriques et des gours, au sol.

Le Noce, 24-18A

Nous arrivons enfin au bout de la cavité à prêt de 150m sous terre. Il va être temps de remonter par le même chemin avec à présent de nombreuses remontées sur corde pas toujours aisées lorsque la corde peine à faire coulisser le crol. Il faut parfois ramper ou se coucher sur la paroi, dos à l'autre paroi pour se frayer un chemin. Nous remontons ainsi quelques petites cascades. La perspective change par rapport au premier passage en descente. Signe que nous sommes sur la bonne voie : le courant d'air. A l'approche de la seconde entrée de la cavité, on remarque quelques hydromantes (ou spéléomante). Espèce rare que l'on rencontre à l'entrée des grottes, lieu qu'elles recherchent pour leur relative douceur par rapport à l'extérieur montagneux. Une chauve-souris se montrera aussi lors de notre sortie. Au total, nous aurons passer presque 5h sous terre : le temps a semblé comme s'arrêter, tant on ne s'est rendu compte de rien. La spéléo, un monde à part.

Tag(s) : #Spéléo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :