Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lacs Morgon & Lacs de Vens

Jeudi 15 aout 2013 - Levé après une bonne nuit et prêt à reprendre les sentiers avec les amis cette fois et en changeant de sac, vers un allègement. Je quitte le gîte vers 8h30 et me poste dans Bousieyas pour attendre les ptes basculant de la Bonette. A 11h, on s’élance pour la traversée au départ du Camp des Fourches, ces casernements situés à 8km du Col de la Bonette, utilisés en camps pour les différents ouvrages militaires du secteur. Aujourd’hui en ruines, la route coupe le camp en 2. C’est un joli petit endroit, témoin d’une autre époque. Je repasse au Col des Fourches à peine 24h après y être passé. On descend ensuite au fond de Salso Moreno jusqu’à la balise n°37 où nous quittons le sentier balisé pour s’engager sur la trace menant au Vallon de la Cabane. On traverse à gué le torrent de Salso Moreno puis atteignons la fameuse cabane. La montée est régulière, sans à coup sur une belle trace. Là, 2 options pour atteindre les Lacs Morgon, 2 possibilités de franchir le verrou. Nous optons pour la trace la plus évidente, partant sur la droite. On débouche ensuite à l’un des plus gros lacs à 2428m. 1h35 de marche sont nécessaire. Les Lacs Morgon sont dans un environnement minéral dominant où la pelouse d’altitude recouvre parfois le sol, surtout au fond des dépressions.

Lacs Morgon & Lacs de Vens

Nous pouvons aisément remonter le chapelet des lacs en suivant la pente et en visant la crête frontalière vers le Nord-Est. Il y a des laquets partout autour de nous, au fond de petites cuvettes. C’est splendide : superbe coin ! Bien que le soleil commence son jeu quotidien avec les nuages, la luminosité est intéressante. L’absence de vent favorise l’effet miroir des lacs qui reflètent ainsi les rochers alentours sur leur surface. Nous mangeons un peu plus haut, aux abords d’un lac de bonne taille où quelques grenouilles vertes peuplent les berges. Il nous faut ensuite passer un petit passage d’escalade entre les rochers pour se remettre sur la bonne piste et passer à proximité des lacs du vallon de Gorgeon Long. Là, la brume se met à nous entourer et nous atteignons le Pas de Morgon (2714m) dans les nuages après 2h20 de marche. Mais heureusement, ces nuages ne restent pas et la vue se dégage rapidement. Superbe vue sur le Pas de la Cavalle au Nord et Salso Moreno d’un côté et sur les Aiguilles de Tortisses au Sud. On voit également tout le cheminement vers le Col du Fer que nous gagnons après un passage en crête le long de la frontière franco-italienne. Malgré l’altitude et l’époque, toujours beaucoup de jolies fleurs, notamment les petites gentianes bleues, le genépi et l’arnica entre autre. Au Col de Fer (2584m), nous avons un pied en France et l’autre en Italie. Les vallons italiens, versant Nord sont toujours très verts et taillés à la serpe, aux flancs pentus. Nous visons ensuite le Collet de Tortisse (2591m) qui nous offre la première vue sur les lacs en cascade de Vens, que nous surplombons de près de 200m. De là où nous sommes, nous pouvons apercevoir au moins 4 lacs, le plus gros étant en amont, au-dessus duquel est situé le refuge de Vens, au pied d’un torrent descendant de la Fourchas. Nous passons à proximité d’une arche naturelle, au-dessus du chemin. Elle est impressionnante mais ne nous émeut guère après avoir visité Arch NP dans l’Utah… Nous arrivons au refuge à 16h après 3h30 de rando. Il fait frais avec le vent et décidons de rester tranquillement en terrasse plutôt que de pousser aux bords des lacs, fatigués que sont les gens du Nord après la route matinale. Malgré le monde, nous passerons une très bonne soirée au refuge CAF.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :