Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GR5 - Fouillouse - Larche

Mardi 13 aout 2013 - Réveillé à 7h par le sifflement d’une marmotte derrière la tente ! C’est plus qu’agréable. La tente étant encore humide, j’attends un peu avant de sortir et de me préparer. Je déplace la tente en l’exposant sur un rocher au soleil, alors que les marmottes continuent à vaquer à leurs occupations pendant que je m’active autour de mon sac. Je prépare la nourriture du jour en la mettant accessible sur le dessus du sac et quitte le bivouac à 9h20 pour débuter mon quatrième jour de rando. Cette étape devrait être assez courte vu que je me suis bien avancé en arrivant à Fouillouse la veille. Première étape, le Col du Vallonnet. Je retourne prendre le GR5 qui monte en rive droite du Riou de Fouillouse. Le sentier est large, bien marqué et monte en alternant les passages en sous-bois et mélézin et en prairie. Première étape : les ruines du Fort de Plate Lombarde. C’est encore un concert de marmottes. La montée est assez tranquille offrant de beaux points de vues sur le vallon de Fouillouse et le Vallon de Plate-Lombarde dans lequel je m’engage, entouré de belles montagnes. Au bout d’une petite prairie, sous la Cime de Plate Lombarde, le sentier se redresse assez violement pour attaquer la montée finale vers le Col du Vallonnet (2524m) que j’atteins en 1h52. Il y a un peu de vent alors que l’on devine la trace menant au Col de Stroppia, frontalier avec l’Italie. Je m’y engage et débouche bien vite sur le Lac du Vallonnet Supérieur bordé de myosotis et de pensées sauvages.

GR5 - Fouillouse - Larche

Là débute une traversée menant au Col de Mallemort que l’on devine plein Sud. Une courte descente avant une nouvelle courte montée menant au second col qui me fera basculer sur la vallée de Larche. Juste sous le col du Vallonnet, au fond d’une cuvette siègent des linaigrettes, témoins d’une zone humide, de tourbière. Il devait y avoir un lac. Aujourd’hui, c’est seulement un petit ruisseau qui serpente tranquillement entre les rochers. Juste après, ce sont 5 ânes et leurs cloches qui arrivent quasiment en courant se rafraichir dans le petit cours d’eau. Ils précèdent un joli troupeau de mouton. Le berger ne doit pas être loin, alors que l’on voit de mieux en mieux le GR5 se faufiler sous la Meyna jusqu’au Col de Mallemort. Une autre grosse partie du troupeau occupe d’ailleurs le Lac du Vallonnet Inférieur. En traversant le ruisseau du Pinet, qui part plein Ouest, on débute l’ascension d’environ 200mD+ vers le second col, sous la Meyna, un sommet à 3067m.

GR5 - Fouillouse - Larche

Montée vite avalée malgré les quelques lacets dans la pierre. Je laisserai les baraquements en ruine de Viraysse (2503m), juste sous le passage le plus raide de l’ascension, alors que l’on semble deviner une autre construction au-dessus du col : c’est l’ancienne batterie de Viraysse, sur la Tête du même nom. Je débouche enfin au Col de Mallemort (2559m) : superbe vue vers le Col du Vallonnet au Nord, révélant une zone assez tortueuse. J’hésite à franchir les 200 derniers m de D+ menant à la Batterie de Viraysse (2755m). Je me dis que la vue depuis là-haut doit être assez extraordinaire et qu’il est encore tôt. Je m’y lance en veillant à poser mon sac derrière un rocher le long du chemin. J’y monte en 20min, tout alléger que je suis. Là, entrée interdite mais des personnes me font entrer. En fait, ce fort est en cours de rénovation par une association de bénévoles, et pendant leurs vacances, qu’ils passent ici à travailler, ils font profiter les randonneurs de leur connaissance en nous faisant entrer et en nous faisant visiter les lieux ! Une aubaine. C’est un ouvrage appartenant à la Ligne Maginot, censée protéger la frontière française de l’Italie. On a une vue imprenable à 360°, de la Bonette, au vallon du Lauzanier, sur le Col de Larche et le Rocher de St-Ours. On prend conscience du mal et de la difficulté de vivre à cette altitude pour des soldats, de par les difficultés climatiques mais aussi pour le ravitaillement. On aperçoit aussi Larche, en fond de vallée, le long de l’Ubayette, près de 900mD- plus bas. Je passerai une bonne heure à la batterie à visiter et écouter les explications passionnées d’une femme. Très beau moment : merci à ces bénévoles. Je mange un peu en dessous du Col de Mallemort alors que le soleil joue à cache cache avec les nuages et que le temps commence un peu à changer, du grand bleau des premiers jours, on passe à un temps couvert dès le milieu de la journée. Quelques gouttes ne sont pas à exclure quand on voit les nuages se former. Je termine la descente le long du Riou de Rouchouse avant d’entrer dans Larche (1666m) à 15h30 après 4h35 de marche. Le village est comme désert : personne dans les rues, tous les commerces semblent fermés. Je me rends donc au camping des Marmottes où je m’installe pour la nuit avec la douche régénératrice !

Tête et Batterie de Viraysse (2755m) au-dessus du vallon de Rouchouse débouchant sur Larche.

Tête et Batterie de Viraysse (2755m) au-dessus du vallon de Rouchouse débouchant sur Larche.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :