Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Baume des Caranques (Gourdon)

Dimanche 6 octobre 2013 – Un nouveau dimanche pluvieux est annoncé sur la Côte d’Azur, de quoi nous tenir éloignés de la montagne. Pour fuir les gouttes, nous optons pour une journée spéléo. Cette fois, nous ne mettrons pas en application les manip’ de cordes : la cavité que nous allons visiter est sub-horizontale. Nous quittons Nice, sous les éclaircies, pour remonter les gorges du Loup jusque Bramafon où nous remontons la RD3 jusqu’au carrefour avec la RD603 où nous nous garons. 30 petites minutes de montée sont nécessaires, via un tout droit dans un couloir d’éboulis sous les falaises du plateau de Cavillore, pour atteindre l’entrée de la grotte des Caranques (68-X2). Il faut compter 2h de visite pour la partie sub-horizontale, jusqu’à la salle des agoraphobes (avant le P37).

Baume des Caranques (Gourdon)

Après le beau porche d’entrée, on accède aux galeries par une échelle. On passe ensuite dans une petite étroiture entre les blocs d’éboulis pour accéder à une première galerie d’une centaine de mètres de longueurs. Nous déambulons dans cette galerie où le concrétions est splendide, tant les stalagmites, que les stalactites ou encore les gours et concrétions en choux fleurs. Nous sommes debout avec des concrétions tout autour de nous ! Avec parfois quelques petits renfoncements. Une main courante nous permet de poursuivre plus bas le long d’un autre niveau. Au-dessus de nos têtes, se trouve une énorme coulée de calcite. Nouvelle étroiture : on passe sous un mur pour poursuivre dans la galerie et déboucher sur le passage le plus délicat. Il faut contourner par la gauche un bloc effondré. Là, nous entrons dans une salle où les blocs enchevêtrés nous entourent. Il faut passer une cheminée pour arriver en haut de la salle des agoraphobes, que l’on rejoint après une nouvelle corde posée et quelques mètres de désescalades. Le P37 qui permet d’accéder à la suite de la grotte est situé sur la gauche de la salle. Nous resterons là et visiterons derrière une petite étroiture une autre belle salle où les concrétions descendent du plafond par dizaines. Nous sortirons par le même itinéraire. Belle balade dans cette petite grotte, sans difficulté, mais avec quelques passages de ramping et 2 passages de désescalade. Nous sortirons sous l’orage et la brume nous masquant la vue sur le plateau de Courme, pour une descente chaotique.

Tag(s) : #Spéléo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :