Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cote de l'Ane (2916) & Fort Carra (2880m)

Dimanche 21 aout 2016 – petit évènement : il s’agit de ma 1ère sortie de l’année dans le Mercantour en version sèche ou rando estivale… Divers objectifs et autres activités m’en ont privé plus tôt. Je suis ravi de retrouver ce massif et cette vallée du Haut-Var, sauvage et souvent déserté des randonneurs. Nous partons d’Estenc, l’une des communes les plus éloignées du centre névralgique que représente Nice. 2h de route sont nécessaires pour rallier le parking des Sanguinières, sous le col de la Cayolle. Nous nous garons à 1982m d’altitude, dans une épingle et rejoignons sur un beau sentier les cabanes de sanguinières (2050m).Forêt calme, pas âme qui vive à part les animaux qui revient avec la fraicheur matinale. Nous dépassons les cabanes de l’ONF et bifurquons main droite sur la passerelle nous donnant accès à la rive droite du ruisseau de Gorgias. Le sentier monte tranquillement en forêt. Nous allons tranquillement également, sans forcer et nous échauffons progressivement Vers 2100m, nous sortons de la forêt et commençons à apercevoir les somments du col de la Petite Cayolle et de la crête séparant notre vallon de la Roche Trouée et celui de l’Estrop. La pente s’adoucit et nous mène alors progressivement vers le col de la Roche Trouée. Nous quittons la sente principale vers 2400m et partons vers le NW pour une longue diagonale qui nous mène à plus de 2600m. Là, la vue est superbe : Cimet, Pelat, Garrets, Encombrette, Aiguilles de Pelens, Pal. Et derrière une barre rocheuse, le sommet de la Pointe de Côte de l’Ane apparait. Nous nous émerveillons devant une harde de bouquetins comprenant beaucoup de jeunes éléments. Tous peu farouches, ils nous regardent discrètement pour nous jauger et estimer le danger que nous pouvons représenter. Les mâles, sûres d’eux, trônent en maitre. Nous devons encore dépasser un mamelon avant de pouvoir accéder au sommet de la Pointe de Côte de l’Ane (2916m) par quelques escalades de blocs pour arriver sur un sommet en plateau très esthétique avec un vu à 360° sur le fameux Trou de l’Ane, fermé par le Sanguinerrette. Et plus bas, Fort Carra, ce petit champignon rocheux. Les sommets gréseaux du coin donnent un caractère particulier aux montagnes. La vue sur le vallon de Gialorgue est splendide, avec de beaux sommets comme Bolofre et la Cime de Pal. Plus loin, le majestueux Mt Mounier, reconnaissable de partout.

Cote de l'Ane (2916) & Fort Carra (2880m)

La Grande Séolane sort même sa tête. Nous cherchons un peu la sente menant à la Brèche de Fort Carra où un enchainement de vires et ressauts est à négocier avec l’apparition de jolies petites plantes odorantes. Nous devons alors contourner par le nord Fort Carra pour trouver une flèche bleue synonyme de voie normale d’accès au sommet. On suit alors le cheminement de cairn et de points bleus. Mieux vaut ne pas les perdre, sous peine de ne pas trouver la voie. Nous enchainons vires et cheminées, dont une avec un pas de IV à négocier. Notre habilité nous permet de bien nous en sortir.

Cote de l'Ane (2916) & Fort Carra (2880m)

Au sommet, c’est la délivrance : un plateau et des cheminées de fées, une vue magnifique avec les lacs de Gialorgues, le col de Roche Trouée. Vers le NE, nous devinons 2 autres sommet emblématiques du secteur du Trou de l’Ane : la Pointe Dieude Delfy et le Bec du Château. Nous mangeons au sommet en pensant au garde de la police du parc qui nous observe… Même attention à la descente pour ne pas manquer les cairns et cheminées stratégiques. De retour à la Brèche, nous plongeons vers le col de la Roche Trouée avec un extra hors sentier dans un couloirs très raide. Vigilence durant quelques instants et un beau bouquetin nous observe de son rocher. Nous longeons l’arête Kerbrat-Metge pour arriver au pied du col de la Roche Trouée où monte un groupe de randonneurs nimois. Nous décidons alors de contourner le vallon pour resdescendre rive gauche cette voie par un sentier tout en balcon réservant de belles vues tant sur la Côte de l’Ane que sur le cirque de la Roche Trouée. Passage au-dessus du lac/étang de Gorgias que je découvre pour la 1ère fois avec de l’eau. Pas mécontent de cette rando avec un sommet PD- et une rando de 15km/1000mD+ dans ce joli secteur.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :