Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fontaine de Champclos

Samedi 14 mai 2016 – à peine arrivés à Chadeyron (07) que le programme prévu est modifié : de fortes précipitations sont passées sur le département et les niveaux d’eau ne permettent pas de nous engager en toute sécurité dans certaines cavités ciblées (la Fontaine du Vedel et XXX). Les eaux souterraines risquent de nous empêcher de nous balader voir d’accéder à certaines parties du réseau. Nous commençons donc par la visite de la Fontaine de Champclos, sur la commune de Naves, à côté du village touristique des Vans. Nous nous garons en contre-bas du village, au-dessus du petit cours d’eau, et montons à l’entrée du trou : résurgence de Champclos. Avant d’arriver à l’entrée artificielle : passage historique à la résurgence pour voir où passaient les anciens aux 1ères heures de l’explo de la cavité. Une voute mouillante pour remonter le cours d’eau. On se mouille à souhait dans le méandre… Aujourd’hui, on a plutôt un petit coup de chaud pour monter entre les barres marno-calcaires et arriver à l’entrée artificielle de Champclos après 15min de montée raidasse. La tête d’un puits maçonné de 2/3m avant un passage bas qui débouche directement sur une salle au volume impressionnant. On est à -10m de la surface et la salle est déjà époustouflante, richement concrétionnée. Que dire de la suite ? La Salle du Mont Blanc : 50m de diamètre et 40m de haut avec une énorme masse de calcite au centre de la pièce, formée par l’accumulation des gouttes. Autour, ce n’est qu’un amas de blocs tombé du haut de la salle. Les bancs de calcaire sombre sont d’une puissance assez impressionnante. Nous poursuivons ensuite main droite en bas de la salle, en passant à proximité de la cascade du Chien qui Pisse, par où nous ressortirons.

Fontaine de Champclos

La galerie suivante est comme coupée au couteau : un parallélépipède rectangulaire d’une centaine de mètres parcourus de superbes passages concrétionnée. Il faut ensuite se faufiler dans une trémie remontante qui permet d’accéder au méandre égyptien. On comprend aisément l’image : passage sympa, sans être trop éprouvant, on progresse à un bon rythme. Puis c’est le moment d’entrer dans le méandre du Chien qui Pisse. Très étroit, en serrure, avec une strate au milieu qui empêche de bien passer les jambes. Et que dire de la progression avec un kit ! La progression se transforme vite en cauchemar avec une jambe ne touchant presque jamais le sol et un bras en arrière. A un moment, je suis obligé de ramper au sol et de me mouiller complètement. Je peste ! Et encore, je ne suis pas le plus épais de la bande… Heureusement, la sortie du méandre donne sur un beau puits plein gaz face à la salle du Mt Blanc. Session photos avant de ressortir et de franchir les ressauts d’entrée sans grande difficulté. Ue 1ère cavité ardéchoise qui nous ravi : des volumes impressionnants et surtout des concrétions magnifiques, pas de boue et le tout à quelques mètres sous la surface.

Tag(s) : #Spéléo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :