Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tête du Grand Clot (2658m)

Dimanche 24 janvier 2016 – levé 7h30. La journée promet encore une fois d’être douce et il n’a même pas gelé cette nuit. Un comble en janvier et à près de 1900m d’altitude. Nous nous rendons au même point de départ que la veille, au terminus de la route de la Cayolle. Il semble par contre y avoir encore quelques nuages d’altitude sur certains sommets. Ils se dissiperont bien vite, le temps d’arriver aux Cabanes de Sanguinière sur un rythme soutenu. Mais au lieu de bifurquer vers le col de la Roche Trouée, nous poursuivons vers le nord dans un joli décor de carte postale, sous la forêt et ses mélèzes dépourvus d’aiguilles en cette saison. La neige recouvre tout autour de nous et laisse entrevoir des formes généreuses et encore quelques buissons. De nombreuses traces d’animaux sont également visibles, comme celles du lièvre, bien nombreuses. Nous laissons main droite la passerelle permettant de monter vers le col de Sanguinière et continuons à remonter le vallon de la Boucharde, en direction de ce col. La montée est sympa, sans être trop raide. Nous débouchons sur une zone plus plate au niveau d’une petite cabane. La vue commence a se dégager et nous apercevons déjà le Col de la Boucharde (2539m). Le vallon est encerclé de belles falaises, notamment celle de l’Eschillon et du Grand Clot de la Boucharde. Nous filons vers le col et nous retrouvons rapidement au pied de celui-ci. La pente devient alors bien raide et des zig-zag s’imposent pour franchir les derniers mètres où de bonnes accumulations de neige se profilent, incitant à la prudence dans le choix de la trace. Au col, il y a peu de neige, totalement soufflée. Nous passons les crampons et accrochons les raquettes sur le sac à dos.

Tête du Grand Clot (2658m)

Direction la Tête du Grand Clot (2658m). La neige est dure sur le contre-sommet où nous débutons alors une magnifique progression en crête. Panorama à 360° sur une fine arête neigeuse, le vide de chaque côté. Viso, Visoloto entre 2 sommets. Sanguinière, Sanguineirette et les sommets du Trou de l’Ane et secteur du Pelat. C’est splendide. Même la Bonette apparait. Quelle vue encore une fois, surtout sur le sommet de Roche Grande au sud. Les nuages se sont dissipés et le ciel est à présent limpide. Pas de vent, des conditions idéales. Nous repartons sur nos pas, non sans profiter du panorama et poursuivons en direction du sommet du Grand Clot de la Boucharde (2660m), un vaste plateau que nous traversons, entre de belles congères sculptées par le vent. Cime Plate et Tête de la Clape font penser à une mini brêche Rolland. Le Vallon de Sanguinière est très beau vu d’ici. Nous cherchons alors la meilleure trace pour redescendre dans le vallon de la Boucharde en faisant une boucle. Nous n’irons pas jusqu’au col de Sanguinière et basculerons au niveau d’un collet à 2610m. Descente un peu raide, toujours en crampons, dans une neige qui porte de moins en moins à cause du soleil de plomb. Nous serpentons ensuite dans les barres et rejoignons le vallon du départ pour rentrer tranquillement, mais sur un rythme très soutenu au parking. Il fait presque chaud et nous profitons des derniers instants de cet agréable week-end avec déjà de bonnes idées rando pour les années à venir. Il reste encore de belles choses à faire ici. Aujourd’hui, encore 13km et 900mD+ pour une jolie boucle panoramique.

Tag(s) : #Rando Raquettes, #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :