Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Landmannalaugar - Hautes terres d'Islande

Du 24 au 26 aout 2015 - plus de 2h de piste (F225) sont nécessaire pour rejoindre par le Nord le Landmannalaugar.

Paysages magnifiques : la piste serpente entre les coulées de laves ; puis le 1er gué arrive. Nous nous arrêtons et laissons passer un véhicule dans le sens inverse. Il nous rassure sur la traversée et la suite de la piste. Nous n’avons pas d’inquiétude à avoir pour rallier Landmannalaugar. Le type, surement un local, nous conseille d’enclencher le mode 4*4 en rapport court pour le franchissement des gués, surtout quand ceux-ci sont longs et profond. Les décors sont sublimes, de beaux paysages volcaniques dénudés de végétation ou alors si rare. Nous traversons des étendues désertiques pendant 53km et une demi-douzaine de gués à traverser. A chaque fois, nous jaugeons le bon trajet et nous engageons à faible vitesse que nous maintenons constante durant la traversée. Les gués ne sont pas forcément trop difficiles. La rocaille nous entoure lorsque des montagnes arrondies commencent à apparaitre : nous sommes dans le Landmannalaugar, une région magnifique aux milles couleurs : du bleu, de l’ocre, jaune, vert fluo, noir, du rouge et des névés de tailles modestes sur la plupart des montagnes. L’activité volcanique y a laissé des tonnes et des tonnes de cendres et de nombreuses roches colorées, essentiellement des rhyolites. Cendres et roches sont aujourd’hui plus ou moins altérées ce qui donnent tout ce festival de couleurs. Nous faisons une petite pause sur la route au Lac Frostastaovatn. Le ciel s’est bien chargé et les nuages bien gris avec toujours un vent assez fort. C’est après avoir dépassé le lac que nous rejoignons la piste F208 Nord, l’accès facile vers le Landmannalaugar. La piste part ensuite à gauche : c’est par là que nous sortirons du secteur, par la piste F208 Sud, très difficile selon les infos recueillies durant la préparation du voyage.

Landmannalaugar = les bains chauds des gens du pays

Site du camping : Laugarhraun, site protégé au pied d’une coulée de lave. La piste est bordée par une digue maintenant le site du camping hors crue des eaux de l’immense vallon de Vesturbarmur.

Torrent et coulée de lave au levé du jour.

Torrent et coulée de lave au levé du jour.

Landmannalaugar - Hautes terres d'Islande

Site du camping idylique entouré de montagnes colorées, climat rigoureux : vent assez fort. Rivière aux eaux chaudes résurgentes et arrosant le camping ; sources chaudes captées ; gîtes étapes ; altitude 490m.

Ljotipollur = mare de boue laide, cratère créée après une éruption datée de 1477. Le lac occupe le fond d’un maar et les bords du cratère sont très abrupts et de couleur noire et rouge. Eau de couleur très sombre.

Lac de cratère de Ljotipollur

Lac de cratère de Ljotipollur

Le long de la F208, pour sortir du Landmannalaugar par le Sud.

Le long de la F208, pour sortir du Landmannalaugar par le Sud.

Traversée de gué à l'arrivée au camping de Landmannalaugar.

Traversée de gué à l'arrivée au camping de Landmannalaugar.

Landmannalaugar - Hautes terres d'Islande
Tag(s) : #Voyage
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :