Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Castel de l'Aigle - Pointe Scarasson

Samedi 04 juillet 2015 – Le week-end qui commence devrait être fort sympathique ! Nous allons découvrir le Marguareis, cette enclave située à cheval entre la France et l’Italie, aux confins des Alpes-Maritimes. L’an dernier, le Trail du Cro Magnon devait traverser le secteur mais la neige présente fin juin avait contraint les organisateurs à modifier le parcours. Et s’y rendre relève d’une véritable expédition. Nous nous rendons là-haut pour « ouvrir » le refuge du Castel Frippi (2116m), qui appartient au Club Spéléo du Martel. Chaque année, des spéléo s’y rendent pour des camps spéléo. Il a été ouvert en 1970 après 2 ans de travaux. Et le temps passe. C’est l’occasion de monter pour y faire quelques travaux d’entretien : étanchéité de la base du refuge, raccordement en eau et surtout, du rangement pour bien débuter la saison. Rendez-vous à 7h30 à Nice. Il faut ensuite un petit moment pour charger le mini-bus du club et prendre la route de la vallée de la Roya que nous remontons jusqu’au col de Tende : passage du Tunnel et montée à la station de Limone et le col géographique de Tende (1826m). Là, nous restons sur le versant italien et ne ferons qu’apercevoir le Fort Central. Commence alors une longue et belle traversée sur piste, en balcon, tantôt versant italien, tantôt versant Français, en franchissant plusieurs cols : Canelle, Vallette et le dernier, Boaria (2102m). La cime nous amène d’abord en haut des pistes de Limone puis en balcon au-dessus d’un petit lac, aujourd’hui ressemblant à une belle tourbière, presque intégralement comblé. Certains virages sont assez serrés, la piste tantôt très étroite. Nous nous enfonçons plein Est, le paysage devient magnifique : des cimes très proches, des vallons profonds, des plis géologiques et le karst du Margua qui se rapproche, que ce soit l’enclave de schistes ou le massif calcaire. Puis, avant d’arriver au refuge Morgantini (refuge CAI, occupé par beaucoup de spéléo italien), nous avons la Punta Marguareis (2651m) en visuelle : le sommet le plus élevé du secteur. Nous plongeons le Plan d’Ambroise, vaste plaine encerclé de sommets. De là, la vue sur les dolines et le paysage sculpté par l’eau est magnifique.

Castel de l'Aigle - Pointe Scarasson

La destination est proche. Il ne reste plus qu’à contourner une petite bosse et c’est là que se cache le refuge spéléo du Margua, sous le Castel Frippi (2256m), beau rocher. Le refuge ressemble à une boite de conserve, dans un univers très minéral, un cadre magique, reposant, loin de tout et tout le monde. Alors que le gros de la troupe s’apprête à débuter les travaux et à manger après avoir ouvert le refuge, nous filons en direction du Col Scarasson (2302m) pour une petite rando. Nous espérons rentrer rapidement et aider les amis aux dures tâches. La montée au Col Scarasson est rapide : en 30mn, nous gagnons la frontière via le GR. Depuis le départ, nous pouvons viser le col. Depuis ce point, magnifique vue, beaucoup de fleurs : myosotis, séneçon tétard, lotiers, anémone soufrée, gentianes d’un bleu éclatant, un parterre d’aster. Que ce soir le paysage ou le sol, tout est splendide. La vue sur la Cerro de Carsene est splendide ! Le karst dans toute sa splendeur. Cette plaine est fermé d’un côté par la frontière, de l’autre par une belle ligne de crête à pic sur le Val Pesio. Nous apercevons la Pointe Scarasson, très proche, derrière 2 dolines. Nous y serons rapidement, mais nous préférons pousser la rando jusqu’au sommet du Bec de l’Aigle (2513m), belle montagne esthétique.

Castel de l'Aigle - Pointe Scarasson

Nous contournons un névé et montons sur une croupe, dans les fleurs. Dès que le sol disparait un peu, les edelweiss apparaissent. Superbe vue au sommet, 1h après notre départ. Nous décidons de manger ici, face à la Punta Margiareis et à la Cime Armuse d’où émergent 3 alpinistes. Nous filons rapidement au sommet de la Cime Scarasson (2356m), belle crête à la vue panoramique sur la Cerro de Carsene. Nous serpentons entre dolines et névé accumulés au fond des dolines pour remonter au Col du Scarasson. 3 vautours fauves volent dans le ciel : magnifique et gracieux, ils font même hurler quelques marmottes les apercevant. De là, nous plongeons rapidement et regagnons le Plan d’Ambroise où le bricolage sur le captage d’eau est en cours : nous shuntons l’alimentation d’eau du berger non encore monté avec ses bêtes pour remplir plus rapidement les cuves tampon du refuge. L’eau met d’ailleurs quelques longues minutes à arriver, faute à un débit suffisamment important pour remonter une légère pente avant une vidange. Nous pouvons alors remplir les douches solaires pour nous rincer en soirée.

Castel de l'Aigle - Pointe Scarasson

Nous attaquons ensuite le gros des travaux : l’étanchéité de la base du refuge. Le béton souffre des années. Il faut d’abord l’enlever, bien nettoyer la surface avant de faire le béton le lendemain. Place ensuite au rangement de la cave et des étagères à l’intérieur du refuge. Chacun amène un peu et beaucoup s’accumule au fil des saisons. Il faut jeter et mettre un peu d’ordre. Ainsi, des casseroles en alu oxydées sont jetées. Il y a au moins « 30 » écumoires et de la nourriture même conserve, périmés depuis trop longtemps : 8 ans pour la plus vieille boite. Le tas de poubelle se remplit très vite. La douche, c’est direction un petit renfoncement en contre-haut d’une doline, avec un toit aménagé d’une tôle, le tout bien dissimulé dans le paysage. Le temps se couvre alors, laissant croire à un orage : il faut accélérer les travaux, même si chaque geste demande beaucoup d’énergie avec ces températures caniculaires, même à 2000m où nous devons friser les 30°C sur les 2j ! Et c’est sous une fine pluie que nous préparons le repas dans un refuge éclairci : un délice de boulgour aux courgettes. Un délice. Un peu fatigué et après un beau coucher de soleil sur la Pointe du Marguareis, nous nous couchons dans la mezzanine du refuge, en compagnie de quelques cousins, beaucoup de mouches. Les moustiques ne sont pas loin, araignées aussi…

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :