Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traversée F4 - Grotte Roche

Samedi 6 juin 2015 – Direction le Vercors et le secteur de Méaudre pour 2j de spéléo dans cette région très riche spéléologiquement parlant. Il faut dire que le plus grand plateau calcaire d’Europe abrite une variété impressionnante de cavité, allant des cavités faciles d’initiation aux gouffres très profonds nécessitant des heures et des heures d’explo ! Ce week-end sera consacré à de petites traversées ou aller/retour dans de belles cavités bien larges. Nous nous arrêtons au bord de la route dans les Gorges de la Bourne et descendons le long du cours d’eau. Là, le long d’une petite sente, nous découvrons une large ouverture sous la route et qui donne directement sur la rivière : c’est l’entrée de la Grotte Roche. Un large porche pénètre sous terre et devient sombre très rapidement. Nous sommes au bon endroit. Nous prévoyons de faire une petite traversée en entrant par Fenêtre 4, une bonne cinquantaine de mètres au-dessus de la route ; puis de ressortir à Grotte Roche. Il fait chaud à s’équiper et passer le matos de spéléo, surtout quand on sait qu’on va devoir monter droit dans le talus sous la falaise pour débusquer l’entrée de F4. Une fois prêt, je pars en repérage et monte tranquillement dans les bois. Je passe derrière le filet de sécurité et aperçoit une 1ère ouverture dans la roche. Ce n’est pas encore F4 car elle ne donne sur rien. Plus loin, je la vois. Le trou aspire fortement et le courant d’air est assez impressionnant lorsque l’on se faufile par l’ouverture proche du sol.

Traversée F4 - Grotte Roche

Après avoir rampé sur quelques mètres, nous arrivons dans une 1ère belle galerie : nous pouvons nous redresser. A de belles galeries très richement concrétionnées, succèdent quelques méandres tortueux où nous nous faufilons sans problème. Il y a aussi quelques petites escalades et 2 descentes en rappel où les techniques de canyon sont employées pour rappeler la corde et ne rien laisser derrière nous. Nous devons suivre l’actif : ça va mouiller, mais non ! L’eau est captée et canalisée dans une gaine en plastique. Heureusement car sinon, nous passerions sous l’eau. Jamais très agréable sous terre, d’autant qu’à chaque étroiture, le courant d’air nous rappelle que la cavité reste froide. Un rappel d’une dizaine de mètre et au bas de la chaine installée, nous avons le choix de sortir ou continuer vers le labyrinthe et le P30 qui donne accès au réseau inférieur. Nous optons pour cette seconde option et ainsi prolonger la visite. Toujours de très belles concrétions : stalactites, stalagmites, colonnes de calcite, méduses de belle taille, gours et autres formes toujours aussi extravagantes, comme les draperies. La progression est aisée, même dans les blocs. Une salle retient mon attention : la salle de la colonne. Une belle colonne de calcite blanche se dresse. A côté, de belles coulées, voire des chutes de calcite qui se jettent dans le vide. Elles sont souvent prolongées par de belles fistuleuses. Puis, lorsque nous nous approchons de l’immense salle d’entrée de Grotte Roche, la chaleur commence à se faire sentir. Une pente d’éboulis mène au mince filet d’eau qui se jette dans la Bourne et c’est la sortie, sur la rivière et ses jolies falaises. Près de 2h30 sous terre pour cette belle petite traversée de 84m de dénivellation depuis F4. De belle concrétions, très riches, et surtout très proche de la surface. Un bel aperçu des cavités du Vercors qui ne demande qu’à se dévoiler.

Tag(s) : #Spéléo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :