Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cime de l'Aspre (2472m)

Dimanche 21 juin 2015 – que la route est longue pour rejoindre Châteauneuf-d’Entraunes à plus de 1200m en contre-haut de la Vallée du Var. Et la route n’est pas encore finie : l’objectif 1er est de se garer au Hameau des Tourres (1660m), à la limite de l’entrée du Parc National du Mercantour. Il y a 7km de piste entre le village et le hameau. Elle traverse d’abord les marnes noires, puis est revêtue sur 2km. Nous préférons nous arrêter après 4km, à 3km des Tourres par mesure de précaution. Nous rajoutons donc 200mD+ et surtout 6km A/R… Au bord de la piste, des lys turbans d’un orange éclatant. Puis, au détour d’une épingle, la Cime de Pal (2702m) se dresse au-dessus du hameau des Tourres : impressionnante pyramide dont la base est en marnes et le sommet en calcaire. De l’autre côté du vallon de la Barlatte, les barres du Mont Rougous émergent dans le paysage. Après une rapide traversée du hameau, nous suivons le GR52A jusqu’à le quitter (b.205) juste après une ferme isolée. Le sentier serpente entre les mélèzes et traverse l’enclos d’une autre ferme. Il est difficile de suivre le sentier dans les hautes herbes. Il manque aussi quelques repères jaunes, tant et si bien que nous croyons avoir raté une bifurcation dans les herbes. Nous pensons la Cabane des Trottes (2000m - b.209) plus sur notre gauche. Nous montons directement sur les flancs d’une croupe et rejoignons un talweg. Normalement, la cabane est juste derrière. C’est bon.

Cime de l'Aspre (2472m)

De là, belle vue sur la Cime de l’Aspre 700mD+ au-dessus et sur la Cime de Pal. Les nuages ne restent pas bien longtemps et le soleil revient déjà pour la longue traversée vers le Pas de Trotte (2133m). Cette traversée est magnifique : un florilège de fleurs de montagne ! Aster, quelques gentianes, des orchis vanillées à l’odeur enchanteresse, des raiponces, trolls, arnicas, ciboulettes. Un joli parterre de fleurs ! J’aime cette saison. Puis, à l’approche du col, alors que le sol se raréfie, les edelweiss font leur apparition ! Nous coupons un peu avant le Pas de Trotte pour rejoindre plus rapidement la longue crête menant à l’Aspre : il reste encore près de 300mD+. Le sommet semble si loin alors qu’on aperçoit déjà l’abri sommital.

Cime de l'Aspre (2472m)

La montée est raide, le long de la crête, les pierres roulent mais la récompense est une fois de plus à la hauteur des efforts ! Panorama à 360° des sommets de la Haute Tinée au Col des Champs. Une multitude de sommets au rang desquels Roche Grande, Pelat, Cote de l’Ane, Fort Carra, Bolofre, Cairas, les Tours d’Allos… Magnifique ! Le sommet est occupé par un abri pour les scientifiques, à l’époque où le site était occupé par un observatoire dont l’emplacement de la lunette est encore visible. A cause du vent, nous mangeons à l’abri, dans la cabane, où une dizaine de personnes pourraient y dormir. Pour la descente, nous allons suivre le cap de la Cabane des Trotte dans un 1er temps, en traçant directement sur elle, puis sur le hameau des Tourres, ce qui nous évite de nombreux virages et détours. La descente est rapide (à peine 2h comparé aux 3h d’ascension). Nous prenons le temps d’admirer le paysage autour de nous tellement les formes d’érosion dans les marnes noires sont magnifiques, les pelouses bien vertes et les fleurs omniprésentes. Un troupeau de moutons gardé par des patous ralenti notre retour à la voiture : nous attendons qu’il soit haut pour ne pas les alerter. Cette rando clôture bien le week-end avec encore 14km pour 1000mD+. 2j, 2 belles randos esthétiques au mille senteurs et riche en couleur !

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :