Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mont Ventoux par le GR4

Samedi 16 mai 2015 – Au levé, je check la météo sur internet. Mouais, pas très favorable tout cela, avec en plus un mistral assez fort qui secoue les branches du platane dehors. Malgré le soleil, je ne sais pas si je suis prêt à monter au Ventoux surtout si les rafales de mistral sont violentes… Normalement, la météo prévoit une baisse du mistral. Je finis par partir et lorsque je dépasse Carpentras, le sommet du Mont Ventoux est masqué par une nappe de nuages qui épouse les flancs de la montagne. L’antenne sommitale joue à cache-cache tout le temps que dure ma montée à Chalet Reynard (1417m) où je me gare. Je suis cueilli par un vent puissant et froid. Le temps de vérifier le sac et de le fermé, je suis obligé de mettre ma veste. Mais pourquoi n’ai-je pas pris de gants ? En ouvrant le coffre, un sac s’envole. Je cours après et le ramasse plus bas dans le vallon. Je pars en direction de la crête situé à 200mD+ au-dessus de moi. Je l’aperçois déjà en suivant un large vallon le long des téléskis de la petite station de Chalet-Reynard. Déjà, des cailloux et très peu d’arbres. Quelques touffes de végétation rase au sol. Je parcours les 200mD+ en pointe : ça tire sec dans les mollets, mais je tiens le choc ! Echauffement rapide et efficace. J’espère ne pas m’être grillé. Le chemin est encore long. Arrivé en crête (1610m), je mets cap à l’ouest, en direction de la Tête de la Grave (1645m). Je n’aperçois pas le sommet : il est encore dans les nuages. Ma vue s’arrête au niveau du parking du Col des Tempêtes.

Mont Ventoux par le GR4

Juste avant la Tête de la Grave, je bascule vers le versant Nord du Mt Ventoux. Le sentier se perd un peu dans les éboulis calcaires. Il faut dire que le versant Nord du Ventoux est très raide et dominé par les barres calcaires et les ravines d’éboulis. La vue est sympa sur le fond de la vallée, même si n’aperçois pas les sommets alpins, dans les nuages. Je rejoins alors l’étage de la forêt. Après 200mD-, je suis globalement à niveau est progresse dans une forêt encore éparse de pins. Single très joli et bien sympathique à parcourir en courant. Je prends beaucoup de plaisir. Je dois traverser quelques ravines dans lesquelles le sentier est à peine visible dans les éboulis. Il faut avoir le pied alpin et sûr pour passer sans encombre ces zones. C’est très joli ! Le clou du spectacle arrive un peu plus loin : 2 belles ravines, la Cave de Diou et la Combe de Fonfiole, la plus importante et la plus spectaculaire. C’est derrière celle-ci que j’aperçois la petite station de Mont-Serein. Je n’y passerai pas, car au croisement des GR9 et GR4, je choisis l’option montante, celle qui va m’amener directement au sommet du Mt Ventoux. 500mD+ m’attende, sans répit. Mais à ma grande surprise, la pente n’est pas trop raide et j’arrive à bien courir ! C’est grisant. Je monte et reviens parfois au-dessus de la Combe de Fonfiole. Les 200 derniers mètres seront les plus raides. La pente s’est corsée et les pierres empêchent les bons appuis. Mais je parviens encore à courir en prenant quelques fois le temps de marcher.

Mont Ventoux par le GR4

J’arrive à la route : reste encore une bonne soixantaine de mètres. L’antenne est là, immense. Je suis juste dessous et arrive enfin au sommet ! 30 petites minutes pour avaler les 500mD+. Je suis parti depuis à peine 1h30. Je cherche à rejoindre la borne kilométrique avec vue sur l’antenne, dans le virage en dessous. Mais il y a un monde fou ! J’étais bien mieux en janvier dernier, tout seul. Je ne prends pas la photo et file directement à la Chapelle Ste-Croix où je retrouve le calme de la montagne. Il y a à peine de vent, c’est très agréable. Je pousse jusqu’au radar et prend la direction du retour, en tirant vers Jas des Pèlerins. Là, je retombe sur l’ancienne piste forestière : je vais la suivre jusqu’à Chalet Reynard. C’est plat et en légère descente. De belles ravines descendent du Ventoux, que la piste prend soin de contourner à chaque fois. Je cours la plupart du temps sur cette piste et en profite pour regarder le sommet quand il est visible. De retour à Chalet Reynard, je m’autorise un petit tour du hameau et de ses chalets disséminés dans la forêt. Bonne sortie de 2h50 (900mD+ et 21km), parcourus essentiellement sur le versant nord, nettement plus intéressant à parcourir que le versant Sud. Prêt pour le THP ?!

Tag(s) : #Rando'Trail
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :