Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fête du Travail à Pâques (117-C)

Vendredi 1er mai 2015 – nous allons passer une partie de la Fête du Travail à Pâques… Pour être plus précis, dans la Grotte de Pâques (n° d’inventaire : 117-C) à St-Cézaire-sur-Siagne. Retour un an après la 1ère visite, pour une nouvelle initiation aux joies de la spéléo et du monde souterrain. Après avoir traversés le village, nous descendant en direction de la rivière de la Siagne (en direction de Mons) et suivons ensuite une route en direction d’installations EDF. Là, à proximité de la résurgence de la Foux. Celle-ci draine une partie des eaux du plateau de St-Vallier : c’est par exemple l’exutoire des rivières souterraines du St-Joseph et de l’Air Chaud (2 cavités que avons déjà eu la chance de parcourir). La cavité s’ouvre au fond d’une grotte que l’on rejoint après 5min de marche en montant dans la forêt. Les 30 premières minutes seront les plus dures (avec les 30 dernières pour sortir) puisque l’on commence par serpenter dans un labyrinthe au plafond très bas : nous rampons. Puis il faut dépasser toujours en rampant plusieurs laminoirs boueux. Nous encadrons le petit et veillons bien à ses appuis, en lui glissant de-ci de-là quelques conseils de progression. La grotte commence à dévoiler ses 1ères concrétions, dont un plafond de calcite, formé lorsque l’eau a stagné à un certain niveau, permettant le dépôt en surface de calcite.

Fête du Travail à Pâques (117-C)

Plusieurs départs sont ensuite possible mais il faut repérer un passage montant qui débouche après une petite escalade entre les blocs, à la Salle de Minuit, conduit long d’environ 70m pour une belle hauteur de 3 à 6m et 10m de large. Cette année, pas d’eau ici : l’an dernier, la galerie de l’Oiseau était complétement noyée. Là, nous pouvons nous engager dans une vaste galerie longue d’environ 120m. Son diamètre moyen est de 5/6m, ce qui donne une impression grandiose, avec au fond, une rivière. On imagine le temps qui a fallu pour creuser cette galerie. Sur les parois, on remarque des dépôts de sable, parfois à 3/4m de hauteur, témoins des épisodes de crue que connait la Grotte de Pâques : lorsque les siphons de la Foux ne peuvent pas absorber toute l’eau, le niveau d’eau peut monter de 43m et résurger à la sortie de la Grotte de Pâques, c’est pourquoi il parfois possible que la Galerie de l’Oiseau soit immergée. Nous repérons le départ d’un réseau à 3m de hauteur mais poursuivons en direction du 1er siphon, que nous ne pourrons pas rejoindre : nous stoppons notre progression face à un lac : il faudrait se mouiller complètement pour franchir ce passage, ce qui n’est pas l’objectif de la journée. Nous rebroussons donc chemin, tout en admirant les flancs de cette belle galerie. De retour à la Salle de Minuit, nous remontons une superbe cascade de calcite de laquelle coule une petite rivière : c’est le départ de la Galerie de la Cascade.

Fête du Travail à Pâques (117-C)

Plus haut, ce sont de magnifiques gours remplis d’eau qui nous permet de dominer la Salle de Minuit. Nous devons nous contorsionner pour déboucher au pied de la fameuse cascade : là, le jeune galère un peu. En haut de la cascade, on se retrouve dans une salle où il faut passer à plat-ventre pour rejoindre le l’ancien siphon (qui permet d’accéder à une vaste galerie – le réseau Blanc). A part mes gants, je ne me mouille pas, à l’inverse du gamin qui ne trouve pas la bonne posture et se trempe largement le corps ! Les joies de la spéléo et de l’eau sous terre. Nous décidons alors d’emprunter le chemin de la sortie en encadrant bien notre jeune recrue, surtout dans les passages de désescalade : la fatigue aidant, il ne faut pas se blesser ou faire de mauvais gestes. Il galère bien à sortir de Pâques, et encore plus à ramper dans les laminoirs et passages bas, ne parvenant pas à trouver la coordination parfaite pour ramper. Belle petite visite de Pâques, qui a ravi notre jeune initié, et qui se rend compte de la difficulté de la spéléo…

Tag(s) : #Spéléo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :