Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traversée du Rent

Dimanche 1er mars 2015 – la journée commence par un peu de route pour moi puisqu’il s’agit de rejoindre les amis en gare d’Annot. Ils arriveront de Nice avec le Train des Pignes à 8h51. Je monte également dans le train qui remonte jusqu’à Thorames-Gare où va débuter notre rando à 1014m d'altitude. Celle-ci va nous entrainer à une belle traversée via les crêtes du Rent pour rentrer jusqu’à Annot (704m) : 25km et 1090mD+. 9h20, nous descendons du train des Pignes. A peine le temps d'admirer la gare isolée au bord de la route que nous sommes déjà lancés à l'assaut du Rent. L'accès au GR des Pré-Alpes est juste y a côté : Il y a de la neige mais le regel nocturne nous permet de progresser sans difficulté sur une neige dure. Le sentier aussi large que la pente facile, et c'est sur un bon rythme que nous commençons la rando. La nature semble encore un peu endormi a l'ombre mais les rayons du soleil sont proches. Nous décidons de chausser les raquettes vers l'altitude de 1250m sous l'effet combiné d'une neige plus molle et d'une pente un peu plus raide. Il nous faut environ 1h30 pour rejoindre le hameau de la Colle St-Michel (1431m). Nous sommes accueilli par une succession de gros nuages masquant partiellement les sommets alentours. Ce hameau est si paisible. Petite pause de courte durée que nous traversons une grande plaine battue par un vent froid.

Traversée du Rent

Là, devant nous se dévoile un paysage magnifique : au loin une couverture nuageuse bien noire, dessous le ciel bleu et de part et d'autre de la piste, des feuillus entourés de neige. Superbe ! C'est avant de basculer de l'autre coté que nous quittons la large piste pour nous engager dans les 500 derniers mètres d'ascension en suivant une belle croupe. Nous serpentons au mieux entre les mélèzes. Le rythme est régulier, sans a coup et faire la trace dans une petite couche de fraiche est très plaisant : je ne laisse guère que la place le temps de prendre une photo car au fil de la montée, la vue se dégage sur le secteur du Grand Coyer. Nous devinons a présent le Pic de Rent (1976m), dernier rempart avant le Puy de Rent, 20m plus haut. L'arrivée en crête se précise : nous commençons à bien ressentir le vent nous obligeant à enfiler une épaisseur supplémentaire. C'est au tour de quelques flocons de virevolter dans les airs, très vite remplacer par un voile de nuages, celui-ci se transforme rapidement en véritable purée de pois avec une visibilité réduite à néant. À peine devine-t-on le versant de la crête soufflée par le vent et dégarni. Nous laissons le Pic de Rent et poursuivons vers le point culminant de la journée. Là, le vent se calme et nous pouvons profiter quelques instants du cairn sommital à 1996m. Nous flirtons avec les 2000m au Puy de Rent. Dommage que la brume nous masque la vue panoramique sur les 2 vallées en contrebas. Il est même un peu difficile de bien suivre la crête lorsque nous décidons de poursuivre la rando. Des mélèzes sur la droite, quand tout à coup le voile nuageux commence à se fissurer. Une belle ligne de crête se dessine avec la vallée d'Annot à gauche. Nous suivons les jalons du GRPA et parvenons enfin à retrouver les rayons du soleil, pour enfin pouvoir profiter de la vue sur Meailles, le Grand Coyer et même les sommets du Mercantour, au 1er rang duquel figure le Grand Capelet ! cet immense plateau fait de monta calla est splendide, entre forêt, crêtes et étendues vierges de traces. C'est aussi à ce moment que l'on prend conscience que nous ne sommes pas seuls à évoluer dans ce cadre splendide : une multitude d'empreintes constellent le manteau neigeux : renard (plus quelques crottes), chamois, lièvre, sanglier...

Traversée du Rent

Nous sommes seuls au monde sur ce beau plateau, sous le soleil alors que la douceur revient au fur et à mesure que nous avançons vers la Basse d'Allons, nom local des petits cols. Vue sur le Gelas, l'Argentera et le secteur du Diable. C'est au niveau de la Basse d'Annot (1491m) que nous quittons les crêtes du Rent pour filer en direct d'Annot. Et la, à la base d'un mélèze, là où l'herbe retrouve les joies de la photosynthèse, quelques crocus printaniers apparaissent ! Nous dépassons aussi à l'ombre : l'épaisseur de neige, qui depuis quelques minutes était devenue collante, regagne en qualité et en quantité sur ce versant Est. C'est à proximité du gite de Roncharel que nous commettons une petite boulette puisque nous continuons à suivre le balisage du GRPA alors que nous aurions du le quitter pour rejoindre plus rapidement Annot. En effet nous restons un bon moment de niveau avant de basculer franchement sur le village au niveau du Ravin des Glaires. Nous raccrochons les raquettes sur le sac vers 1000m. Reste alors près de 300mD- avant d'entrer dans Annot, terme de la rando. Il est alors 17h et la douceur nous accueille avec les derniers rayons de soleil pour clore idéalement cette belle traversée qui aura commencé 7h30 auparavant. Nous nous quittons à la gare et je me rentre en Avignon.

Tag(s) : #Rando Alpes, #Rando Raquettes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :