Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Graveson et la Montagnette

Vendredi 20 mars 2015 – après-midi de relâche, direction la Montagnette, si proche. Il ne faut que quelques minutes pour arriver à Graveson et laisser la voiture avant de s’élancer à l’assaut des sentes serpentant dans la Montagnette. Je traverse dare-dare la voie ferrée et me dirige sur la gauche. Je longe en surplomb un petit ravin où des fûts ont été abandonnés ! Le sentier est étroit entre les pins et la végétation pique déjà mes cuisses et bras nus. Là, j’aperçois un sentier étroit qui monte sur un petit promontoire. Sans hésiter, j’y monte. Une fois au sommet, j’ai une belle vue panoramique sur la Montagnette. Je continue en suivant une crête avant de basculer dans une descente vertigineuse n’excédant pas la minute. Je traverse un champ fraichement labouré avec un mas isolé en arrière-plan. Le chemin remonte avant d’arriver à un autre joli point de vue d’où je peux apercevoir l’Abbaye St-Michel de Frigolet. Elle ne semble pas si loin… Dommage qu’un voile de brume altère un peu le panorama. Il a plu un peu ce matin, puis le soleil est sorti, faisant s’évaporer toute la rosée. On se croirait en plein été lorsque l’air est saturé de vapeur d’eau. Là, en plus, cela fait plusieurs jours qu’il n’y a pas de vent : alerte particules… Mais ce qui est le plus sympa aujourd’hui, c’est la végétation ! Le thym serpolet en fleur, tout comme le romarin. Pas de trace de genets ici, juste des pins et des ifs piquants. Mais que la nature sent bon cet après-midi. Il y a tellement de sentiers à emprunter lorsque l’on contemple le petit massif : de larges pistes, des sentiers et sentes très légèrement marquées pour gravir toutes les petites montagnes du coin. Je retombe sur une large piste d’exploitation forestière que je décide de remonter quelques temps, puis je vire à droite où commence une montée qui me permet de remonter les mètres descendus quelques instants plus tôt.

Graveson et la Montagnette

Pour rompre la monotonie de la piste, je décide de la quitter en apercevant un petit relief que je compte gagner en suivant les traces des animaux. C’est l’erreur du jour, comme souvent ici, les traces se referment à un moment donné me mettant dans la galère à jouer les sangliers. Et en effet, dès que j’arrive au sommet, sur les rochers, la trace s’évapore, certainement du à la forêt présente sur le versant Nord : celle-ci est dense entre les pins et je ne vois rien. Je descends comme je peux et traverse tant bien que mal un gros ravin, le Ravin des Aréniers (certainement). Je suis content en arrivant sur le versant opposé car la végétation devient moins oppressante et je retrouve le soleil. Mais rapidement, je retombe dans la forêt au niveau du Ravin de la Crémade. Celui-ci est plus large et la progression est plus facile sous les pins. Là, après encore quelques errements, je décide de rentrer. Au final, je ressors assez loin par rapport où j’ai laissé la voiture, devant le centre équestre. Je suis quitte pour un petit kilomètre de route. Bilan : 1h15 et 330mD+ pour une première sortie en short/t-shirt. La prochaine fois que je pars de Graveson, j’irai voir l’Abbaye de St-Michel de Frigolet.

Tag(s) : #Rando'Trail
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :