Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cimes du Lausfer et Rougnouse de la Guercha

Dimanche 28 septembre 2014 – il y a des matins où le réveil est poussif. Ce dimanche matin en fait partie. Après une belle course d’alpinisme la veille, j’ai décidé de me laisser embarquer dans une nouvelle rando aux accents alpins avec un parcours en crête entre les vallons du Lausfer et de la Guercha. Départ à 8h20 du bord de la route menant à Isola 2000 (b.60), là où un imposant torrent croise la route (la Guercha). Nous suivons quelques minutes ce vallon en lisière de forêt et atteignons une jolie ferme nichée dans une petite plaine à la croisée de 2 vallons, celui du Lausfer que nous allons emprunter à la montée et celui de la Guercha, par lequel nous allons rentrer. Nous laissons donc Guercha Soubeïrane en main gauche et commençons à monter en direction des Lacs Lausfer dont nous apercevons déjà les 2 torrents qui en descendent. Dès le départ, le sentier n’est pas évident à suivre : pas de traditionnelle marque jaune, quelques cairns éloignés les uns des autres. Nous devons uniquement suivre la légère sente marquée au sol qui serpente entre les souches et troncs déracinés suite aux avalanches hivernales. Nous nous autorisons une petite pause lorsque nous dépassons plusieurs pieds de myrtilles et framboises sauvages. Même si nous sommes à l’ombre, il ne fait pas froid : la pente assez rude est là pour nous maintenir au chaud. Au fil de la montée, les crêtes de la Guercha et du Saboulé se retrouvent au soleil et devant nous, c’est au tour des Cimes de Lausfer. Nous nous apprêtons à quitter l’ombre lorsque nous arrivons proche du verrou entre les 2 Lacs Varicles Inférieur. Nous débouchons au soleil bien, agréable d’ailleurs entre ces 2 lacs entourés de bunker et vestiges de la Seconde Guerre Mondiale (queue de cochons et fils barbelés). Au-dessus de notre tête : les Cimes Lausfer et le col homonyme que nous rejoignons en contournant les 2 lacs par l’ouest. Avant de rejoindre le col, belle vue sur le Lac Lausfer Supérieur.

Cimes du Lausfer et Rougnouse de la Guercha

Le col du Lausfer (2430m) marque la frontière avec l’Italie et nous réserve un beau point de vue sur le vallon de Sant’Anna. Nous suivons à présent la ligne de crêtes au plus proche du fil de l’arête pour rejoindre dans un 1er temps les 2 Cimes du Lausfer (2547m). De là, nous avons déjà une vue imparable sur les 4 lacs Lausfer. Nous cherchons le meilleur itinéraire, pas obligatoirement en crête pour rejoindre la Tete Haute du Lausfer (2583m), marquée par une croix en bois. Quelle vue ! Toujours un spectacle unique. Le Viso et les sommets de Haute-Ubaye (Chambeyron et Tête de Moïse) ; Isola 2000, l’Argentera, le Matto et le vallon descendant du Col de la Lombarde. Magnifique. On voit alors le lac de Ste-Anne, au-dessus du sanctuaire italien, ainsi qu’une multitude de petits lacs dans les pierriers. En quelques minutes, en suivant la croupe, nous arrivons au Col Saboulé (2460m) où un croisons un bus d’italiens, toutes générations confondues, il y a bien une cinquantaine de personnes marchant et devant faire la boucle du Lausfer et de Sant’Anna. Ce seront les seules randonneurs que nous croiserons aujourd’hui, même si nous apercevrons quelques autres randonneurs, mais toujours de loin. Gardant notre rythme, nous remontons aussi sec sur la crête qui nous fait face, menant à la Roche du Saboulé (2594m) en quelques minutes. Nous apercevons bien notre objectif final : la Tête Rougnouse de la Guercha (2694m) sur notre gauche.

Cimes du Lausfer et Rougnouse de la Guercha

Seuls les derniers mètres sont un peu plus pénible pour la progression, dans les blocs, sinon, c’est un vrai plaisir depuis le départ que ce cheminement en crête, parfois aérien, mais jamais exposé ou dangereux à condition de rester vigilent malgré tout. Enfin, nous atteignons le sommet et pouvons admirer la vue sur les sommets de la Haute-Tinée très proche : Corborant, Ténibre et Grand Cimon. On aperçoit même la Barre des Ecrins et toujours le Viso qui émerge encore au-dessus d’une nappe de nuages bas. Isola 2000 bien visible et tout le versant italien. Quelle vue. Nous en profitons quelques minutes. Plus proche de nous, le sommet de l’Autaret et le refuge de San Bernolfo. Nous mangeons abrités du vent sous le sommet et redescendons en direction du Pas du Bœuf.

Cimes du Lausfer et Rougnouse de la Guercha

Là, nous quittons les crêtes et passons complètement en Italie pour remonter en direction du Col de la Guercha (2458m), occupé par des blockhaus et une casemate côté italien. Nous passerons à proximité de 3 beaux bouquetins qui ne resteront pas longtemps à portée de vue : bien peureux aujourd’hui… Du col, il ne reste plus qu’à dévaler près de 1200mD- pour rejoindre la voiture garée le long de la route. D’abord dans le Vallon de la Cabane Moutons. Là, il n’y a pas vraiment de chemins, juste une sente à peine marquée dans les éboulis. Nous retrouvons un semblant de chemin et surtout la végétation au niveau de la Cabane Moutons (b.62), mais celui-ci est encore parfois incertain suite aux passages des avalanches : chaos des troncs et souches le long du torrent qui prend de plus en plus de consistance au fur et à mesure que nous descendons, en collectant des sources. Descente plaisante, jamais trop raide parmi les églantiers, noisetiers et chardons de belle taille. Nous apercevrons 4 chevaux en liberté juste avant de boucler la bouche à la Cabane Soubeïrane. Ne reste alors plus qu’à dérouler jusqu’au point de départ en savourant le peu d’ombre accordé par la forêt et les cerisiers. Les crêtes par beau temps, c’est toujours un régal. Et que dire des 1740mD+ avalé ?! Surpris par cette dénivellation car nous ne sommes pas particulièrement éprouvés et la rando de 17km est passée comme une lettre à la poste, sans accros. 7h30 après avoir quittés la voiture, nous la retrouvons, content de notre journée et des paysages offerts sous cette belle lumière d’automne.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :