Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lacs d'Anterne et de Promenaz

Jeudi 31 juillet 2014 – encore une nuit pendant laquelle les températures ne sont pas descendues trop basses, et c’est tant mieux. Ce matin, il y a quelques nuages sur l’Aiguille du Midi et le Gouter mais il semble que la tendance soit au dégagement. Nous prenons la direction de la vallée, vers Passy et montons au Plateau d’Assy, jusqu’au terminus de la route à Plaine-Joux, petite station de sport nordique avec vue sur le Mont Blanc, enfin quand le soleil est là. Car force est de constater que là, les nuages sont encore fermement accrochés au rocher de Fiz. Nous allons donc marcher dans la brume, en espérant une éventuelle amélioration. Bon choix que de ne pas être allé à Platé, car la pluie aurait rendu les lapiaz glissant et la brume ne nous aurait pas permis d’évoluer en sécurité entre les trous des lapiaz et de peut-être perdre la trace des cairns. Nous débutons la rando au Gouet (1429m) et dépassons plusieurs dizaines de petits chalets d’alpages : les Ayères, donnant à la montagne un air bucolique. Je me retourne au moment de récupérer le GR (cote 1637m) et on aperçoit un petit hameau posé sur une plaine : les Ayères de Pierrières émergeant juste du brouillard. Nous sommes censés progresser sous les Rochers de Fiz, une énorme barre calcaire, mais à cause des nuages, nous ne voyons rien. Parfois, ils montent un peu et là, on devine de grandes ravines dans les marnes, dans lesquelles des torrents prennent place. Nous laissons ensuite le chemin qui descend au refuge du Col d’Anterne (sentier du retour) pour continuer notre ascension vers le Col d’Anterne (2257m) que l’on rejoins enfin après une dernière partie de l’ascension assez pentue sur les bancs de calcaire rendu glissant par l’humidité ambiante. Au col, nous ne distinguons que le panneau et l’encart symbolisant l’entrée dans la réserve naturelle de Passy. Nous n’apercevons même pas la Tête de Moëde pourtant si proche. Inutile de tenter d’y monter. Nous prenons quand même la décision de rejoindre le Lac d’Anterne (2063m) que l’on rejoint en 20min en suivant un large sentier. La carte montre une grande étendue d’eau : ce lac recueille beaucoup d’eau. On voit d’ailleurs de nombreux petits torrents venir l’alimenter, humidifiant nos pieds au passage. Nous repartons aussi sec par le même itinéraire et basculons dans la descente vers le refuge du Col d’Anterne (2000m) où nous mangeons face à une éclaircie sur la chaine du Mont Blanc, qui ne dure pas longtemps.

Lacs d'Anterne et de Promenaz

Le cadre est malgré tout sympa, avec de nombreuses épilobes aux abords du refuge. Nous nous dirigeons ensuite vers le Lac de Promenaz, en passant au-dessus du petit laquet de Laouchet, dont les flancs de la cuvette du lac sobt couverts de gentianes pourpres. Après avoir dépassés une zone de tourbière, nous atteignons le Lac de Promenaz (1945m), encerclé de barres granitiques. Une boule de granite en occupe d’ailleurs le centre. Plutôt que de revenir sur nos pas au Col de Laouchet et de descendre par les gorges du Souay, nous suivons l’itinéraire conseillé à la montée qui va nous faire désescalader les barres rocheuses. Il y aura des échelles et des chaines pour faciliter la progression. Et en se retournant, la vue est impressionnante sur la dénivellation. Nous retrouvons plus bas le calcaire et traversons le torrent du Souay au niveau d’une passerelle aménagée pour retrouver le sentier de la montée au niveau des chalets du Souay. Nous repassons devant les chalets et apercevons furtivement derrière les sapins un sommet blanc immaculé. Miracle en arrivant à l’auberge du Châtelet, on aperçoit le Mont Blanc, de l’Aiguille du Midi jusqu’aux Dômes de Miage. Quelle vue ! alors que nous sommes à présent sous le soleil. Après tout, toute la région n’a pas été plongée dans la brume toute la journée. En arrivant au camping après cette belle rando malgré la brume (15km pour 1250mD+), nous revoyons pour la 1ère fois depuis longtemps les Bossons, l’Aiguille du Midi et l’ensemble du Gouter sous le soleil de la soirée. C’est même agréable de s’assoir dans l’herbe, sous le soleil du soir et de regarder le paysage. Nous pensons déjà à la journée du vendredi durant laquelle nous allons monter à l’Aiguille du Midi (3842m). 1ère benne à 6h30. Nous partirons du camping à 6h15 pour prendre l’une des premières bennes et ainsi éviter la masse des touristes et profiter du soleil matinal. Nous ne tardons pas à nous coucher car le réveille va piquer.

Panorama sur le Mont Blanc depuis Joux-Plane.

Panorama sur le Mont Blanc depuis Joux-Plane.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :