Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lac Cornu & Lacs Noirs

Mercredi 30 juillet 2014 – nuit assez douce, sans pluie et à 8h15, nous sommes devant les télécabines de Planpraz pour la station intermédiaire du Brévent (2048m). Nous prenons la direction du Col du Lac Cornu via les pistes de ski et laissons la direction du Brévent sur notre main gauche. Nous quittons ensuite les pistes pour emprunter un petit sentier qui passe sous les Aiguilles de Charlanon : on imagine toutes les voies d’escalade qu’il peut y avoir dans ce beau granite. Il fait vraiment gris mais cela n’empêche pas des parapentistes de s’élancer en direction de la vallée de Chamonix qui est tantôt sous un voile de nuages bas, tantôt bien visible, à l’inverse des sommets. Avant d’atteindre le Col du lac Cornu (2414m), il se met à bruiner et quelques chamois surfent littéralement sur les éboulis, avec une dextérité qui me fait envie. La bruine ne dure pas et quelques mètres sous le col, nous apercevons déjà le Lac Cornu environ 150m plus bas. On peut dire qu’il porte bien son nom : sans forme particulière mais avec de nombreux petits méandres. Le chemin n’est plus qu’une sente serpentant entre les blocs et les dalles de granite. Il faut suivre les cairns pour arriver sur les berges du lac. Nous en faisant un tiers de tour, en prenant un peu de hauteur sur des boules de granite. Au loin, le rocher de Fiz apparait entre quelques nuages.

Lac Cornu & Lacs Noirs

Nous ne nous attardons pas car la route est encore longue avant d’atteindre les Lacs Noirs et de redescendre sur Flégère. Nous coupons un peu au court avant le col du Lac Cornu et nous dirigeons à présent vers le Col de la Glière (2461m), qui se situe sous l’Aiguille Pourrie. Ce sommet porte bien son nom, tant le rocher est altéré et les couloirs remplis de blocs tombés. Au col, nous suivons une croupe montant jusqu’à un collet où on découvrir le premier des 2 Lacs Noirs à 2541m d’altitude. Je ne sais pas si c’est le temps (très couvert) ou le rocher, mais les eaux semblent en effet foncées. Il reste de nombreux névés, soit sur les bords du lac ou dans la zone des lacs. C’est assez joli. En face de nous, se cache rapidement l’Aiguille du Pouce. Plutôt que de descendre au second lac, situé une cinquantaine de mètres plus bas, nous décidons de monter sur une petite crête, ce qui nous permettra de prendre de la hauteur et de voir les 2 lacs en même temps. Choix judicieux, puisqu’on aperçoit également le Col du Lac Cornu, et au loin, juste sous la limite du nuage, émerge le glacier des Bossons. Mais nous ne nous attardons pas car les nuages débarquent et nous enveloppent à nouveau. Nous décidons de commencer à redescendre vers la Glière et de manger avec vue plongeante sur le Lac Cornu. La pluie nous surprendra : une fine bruine nous accompagnera alors presque jusqu’à Flégère. La descente sera agréable malgré la bruine jusqu’au Col du Fouet, où nous retomberons sur une large piste. La dernière demi-heure de descente vers Flégère et son téléphérique sera assez pénible, à enchainer les lacets, dans le brouillard, avec de gros cailloux sur la piste. En quelques minutes de téléphérique, nous serons en bas de la vallée. Il ne restera plus qu’à attendre le bus du retour vers Chamonix.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :