Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grand Cimon de Rabuons

Mercredi 6 aout 2014 – Départ de St-Etienne-de-Tinée (1144m) ce matin, le soleil ne baignant pas encore le centre du village. Je m’élance en direction du Chemin de l’Energie, ce chemin panoramique qui domine la vallée de la Tinée depuis ses quelques 2350m. Montée rapide puisqu’il me faut à peine 1h15 pour le rejoindre. Ce sentier est toujours un immense défi : très raide, de courts virages qui permettent très vite de prendre de l’altitude dans une très jolie forêt. Un glissement, au niveau du vallon de Dialcutre, affecte le sentier principal. Un sentier annexe a du être tracé dans la forêt. Peut-être une extension du grand glissement de la Clapière. Vers 2100m, je passe enfin au soleil car je sors de la forêt. Les derniers mètres avant le Chemin de l’Energie sont assez pénibles. On croit sans cesse arriver sur le plat, mais un dernier virage survient. Je peux ensuite filer le long des falaises vers le refuge CAF de Rabuons, sous les rotations d’un hélicoptère, pour le compte des travaux d’EDF sur la conduite forcée du Rabuons. Les travaux, débutés en 2013 ne sont visiblement pas encore terminés. C’est toujours sympa que de courir (ou emprunter) le chemin de l’énergie : falaises et fleurs, la vue sur la vallée et les sommets comme le Corborant sous lequel on aperçoit déjà le refuge perché sur son petit promontoire. Les 2 petits tunnels, un dernier ressaut et j’arrive en vue du Lac de Rabuons (2500m), encore d’un niveau très bas.

Grand Cimon de Rabuons

Je le contourne dans les éboulis du sentier principal pas la gauche en direction du Pas de Rabuons. L’itinéraire, bien que balisé, se perd parfois dans les blocs. La vue est toujours superbe ici, surtout quand j’arrive au niveau de l’ancien pluviomètre (b. 106). Le refuge, le lac et les sommets à 3000m alentours. Là, bon petit coup de cul pour arriver aux Lacs du Cimon (2661m), qui permettent également d’alimenter le refuge en eau potable. A part quelques sifflements de marmottes, point de chamois, surement dû aux rotations de l’hélicoptère. Au niveau du 1er Lac du Cimon, je repère les cairns quittant le sentier du Ténibre et qui mène au Grand Cimon de Rabuons. Je les suis. On est déjà sous la cime, qui me domine de quelques 300mD+. Elle ne sera pas évidente à gravir. J’ai rapidement perdu les cairns et me dirige tout droit vers un couloir bien raide. Je débouche au niveau d’une ouverture sur le versant italien et retrouve un itinéraire un peu plus facile sous le sommet (2995m) que je rejoins moins de 3h après mon départ du fond de vallée. La vue sur les Lacs du Cimon, le Rabuons et de Chauffour, mais aussi sur les sommets est superbe. Quelques italiens sont là, s’immortalisant au niveau de la croix. Pour la descente, je vais essayer de suivre la voix officielle, avec les cairns, et celle-ci me fait passer le long de la crête nord jusqu’à atteindre le Pas des Trois Pointes où les cairns plongent vers le sud pour ramener aux Lacs du Cimon. Là, je décide de rentrer directement vers St-Etienne. J’ai mon compte et commence à dévaler les sentiers pour repasser au Rabuons puis sur le Chemin de l’Energie. Vraiment un super cadre. Je surprendrai une marmotte sur le chemin : celle-ci détalera très rapidement vers son terrier après un petit sifflement. Il me faudra 45min pour descendre la pente infernale menant à St-Etienne. Sortie de 22km pour 1850mD+, en 5h. Content de cette journée dans ce super cadre qu’est la Haute-Tinée.

Tag(s) : #Rando'Trail
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :