Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lac Sculos & Mollières

Jeudi 10 juillet 2014 – l’objectif du jour est une sortie avec un peu de kilomètre, sans trop de dénivelé pour courir un peu. Pari réussi avec cette sortie d’environ 24km et 1200mD+ parcourue en 3h45 qui m’a amené d’abord au Lac Sculos et à l’entrée du hameau de Mollières. Je pars à 8h30 depuis le parking d’été au bout de la route du vallon de Salèse : il y fait frais. A peine une dizaine de degrés, mais heureusement, le soleil est là et devrait vite me réchauffer. Il y a de l’eau partout sur le sentier avant d’arriver aux vacheries de Salèse. La proximité de l’air provoque toujours quelques sensations désagréables, avec des difficultés à respirer. Mais une fois que je m’éloigne du torrent, la température monte et j’arrive enfin à courir de manière continue. 30min pour rejoindre le Col de Salèse à 2031m. Là, je plonge dans la descente vers Mollières, mais une fois arrivé à la balise 267, je bifurque au nord vers le sentier d’Isola 2000 et le Col Mercière. Je traverse le torrent très puissant descendant du lac Nègre au niveau de la passerelle d’Ingolf. C’est à présent une montée tranquille sous les côtes de Colombrons, avec quelques belles vues sur le Belletz, le Caïre Archas, le Pépoiri et les Lauses. Je suis probablement trop pressé d’atteindre le Lac Sculos car à peine dépassé le bout de la crête de Colombrons, que je pense avoir raté la petite trace montant au Lac Sculos. Je monte donc dans la pente, dans un couloir d’éboulis et débouche sur une belle crête, qui n’est pas du tout le Lac Sculos. Je dois donc redescendre dans un chaos de granite et me retrouver dans la cuvette du Lac Sculos (2132m). J’arrive un peu en-dessous et rejoins le lac grâce à la petite sentie, sous un joli bois de mélèzes. Le lac, rond, dans lequel se reflètent les mélèzes et les aiguilles de Préfouns, est une jolie petite perle, bien à l’écart des sentiers principaux.

Lac Sculos & Mollières

Je pousse un peu plus haut, car sur la carte, j’ai repéré une autre petit lac une centaine de mètres plus haut. Celui-là aussi est très joli : encore plus petit, avec un beau petit couloir d’éboulis qui vient tomber dans la partie nord du lac. Au loin, on voit s’élever le Mont Saint Sauveur. Je repars pour une longue descente qui va me conduite au hameau de Mollières. D’abord une large piste qui se transforme en sentier lorsque je rejoins le torrent descendant du Lac de Tavels (b.265). Là, la descente s’accélère, de nombreux petits virages serrés sur un sentier très herbeux, et donc très humide. J’ai les pieds trempés, ce qui n’est pas une sensation très agréable. Je verrais 2 chamois, surpris par mon passage.

Lac Sculos & Mollières

Une fois que je rejoins la piste de Mollières au Près de Payrou, je pousse jusqu’à l’entrée de Mollières où à cette époque, il y a des gens : le hameau n’est pas mort comme en plein hiver. Il est temps de rentrer par la piste de Mollières. Le Col de Salèse est indiqué à 2h30. Il me faudra 1h pour l’atteindre, en courant la plupart du temps. C’est un joli vallon, autant de charme que lorsqu’il était couvert de neige. C’est juste dommage que le sentier emprunte la piste, mais heureusement, elle n’est pas goudronnée tout du long. Je profite de la vue sur la Cime de Frémamorte et le Rogué, mais aussi sur le Giegn : il n’y a plus beaucoup de neige, mais je crains encore quelques névés mal placés dans les combes abritées et pour passer les cols frontaliers. J’attendrais encore un peu avant d’y monter. Au col de Salèse, il me faut 40min pour descendre, mais avec une pause pour ramasser des orties, car en rentrant, j’ai prévu de préparer une tarte aux orties. Bonne petite journée ensoleillée dans le Mercantour. La prochaine, plus longue j’espère avec plus de D+, vers pourquoi pas un petit sommet.

Tag(s) : #Rando'Trail
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :