Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hameau d'Amen

Vendredi 27 juin 2014 – Amen (prononcé Amé), un village fantôme niché à 1361m d’altitude, est un hameau que j’ai depuis quelques années envie de visiter. C’est probablement l’un des derniers hameaux des Alpes-Maritimes qui n’est pas desservi par une route carrossables. Les derniers habitants du hameau l’ont quitté après la seconde guerre mondiale, et l’origine de l’implantation de ce village remonte à l’époque des chercheurs d’or et des minéraux que l’on trouve en abondance dans les pélites du Dôme de Barrot, belle montagne qui trône fièrement à l’Est d’Amen, par-delà les nombreuses calanches, ces ravines très profondes creusées par l’érosion dans les pélites permiennes. D’ailleurs, 300m sous le village, on peut déjà apercevoir la clue d’Amen, impressionnante par sa longueur et son dénivelé, des gorges étroites et profondes. Nous débutons donc notre rando sur les rives du Var, à l’entrée de Guillaumes, au niveau du Pont des Roberts (b. 125), en direction de la Tête de la Colombière (2060m), mais une fois parvenus à la balise 117, nous sommes obligés de revoir nos plans : le CG06 indique que ce tronçon de sentier est fermé. Nous décidons donc de monter à Amen et verrons bien si nous poussons jusqu’à la Colombière. On rebrousse donc chemin et on repart par un beau sentier (b. 111) qui s’élève au-dessus du Var. D’abord dans les calcaires/dolomies et quartzites trias, nous passons dans les pélites, qui contrastent bien avec le verts des chênes. Quelques lis turbans et genêts fanés le long du sentier, ainsi que du thym serpolet, aromatisent la rando. Nous traversons ensuite une passerelle sous laquelle un torrent descend, équipé pour le canyoning : le torrent de Tireboeuf. La montée, dans un premier temps est agréable, à l’ombre, pas trop raide, de quoi se mettre en jambe. Mais la pente s’accentue à partir de la balise 112. Là, nous sortons des gorges et arrivons sous les crêtes de Séréna qui dominent le hameau d’Amen.

Hameau d'Amen

Là, sur les coups de 11h, nous découvrons ce hameau fantôme où les ruines sont plus nombreuses que les habitations capables d’abriter des personnes. Une église, mais malgré tout 2 ou 3 bâtisses restaurées pour les bergers. L’eau arrive même à certaines d’entre elles. La vue sur la clue d’Amen est superbe. Le village est bien accroché aux flancs de la montagne et sous lui, le vide. Nous allons descendre et uniquement faire le circuit d’Amen et n’emrpunterons pas le sentier qui mène à la Baisse de Barrot. De là, une belle boucle peut conduire à l’ascension de la Cime du Pra et de la Tête de la Colombière depuis les Roberts ou en traversée vers Valberg. Très vite, sous le village, nous retombons dans ce superbe paysage typique des pélites : ces empilements de strates très fines ayant toutes la même direction et altérées en sable ou paillettes. Avec ce vert de quelques buis, c’est superbe ! S’y mêlent quelques églantiers, du thym, quelques paquets de lavande et des joubarbes. Mais aussi de belles toquées de thym citronné. Une passerelle permet d’enjamber la clue d’Amen, déjà bien impressionnante de là, de par son étroitesse. On ne devine même pas la suite. Nous mangeons en surplomb de ces gorges et rentrons par un beau sentier en corniche dans les pélites qui nous réserve quelques beaux points de vue sur le St-Honorat, citadelle du Var en rive opposée et sur la clue sous nos pieds avec un bruit d’écoulement d’eau assourdissant. Alors que nous croisons un petit ruisseau, quelques fraises des bois viennent nous rafraichir, pile au moment du déssert. Le chemin du retour est commun à partir de la balise 112. Sur la route du retour, nous nous arrêterons au Pont de la Mariée où une femme nouvellement mariée perdie la vie laissant libre court à votre imagination pour en tisser une histoire. Puis nous nous arrêterons au point de vue sur la cascade d’Amen, celle qui marque la fin de la descente de cette clue, par une chute d’eau de 30m avec un ressaut, avant de se jeter dans le Var. Amen, vestige d’une époque révolue où se mêle histoires et légendes. Petite rando de 4h30 et 700mD+.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :