Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blayeul

Lundi 16 juin 2014 – la météo est au beau fixe ce matin. Retour d’un beau soleil qui devrait s’installer pour une bonne partie de la journée, nous laissant faire notre rando vers le sommet de Blayeul, au départ de Verdaches. Nous commençons par traverser le Bès sur l’unique pont du village et montons vers le sommet par le sentier de petite randonnée du Garéous, par les bois de Mal-Hiver. La pente est rapidement très pentue, ne nous laissant aucun répis. Il faut adopter un rythme lent et monotone pour avancer. Parfois, sous les pins, nous pouvons avoir des points de vue sur le sommet du Blayeul (2189m) et son antenne qui défigure un peu le paysage. La montagne de Blayeul est une longue crête de calcaire et marnes assez massifs du Lias, appartenant à la nappe de Digne. De nombreuses crêtes en rayonnent. C’est par l’une d’elles que nous gagnons le Col de Garéous à 1404m.

Le Blayeul

Là, la pente repart de plus belle, sur un sentier très peu marqué qui va nous faire déboucher dans une prairie au niveau d’une cabane pastorale nouvellement rénovée. Là, plus de chemin. Il faut viser la pointe de l’antenne pour arriver au sommet. Nous sommes dans la prairie et traversons un champ de myrtilles. De nombreuses ravines sont présentes sur la montagne, entaillant les flancs réguliers. C’est d’ailleurs en longeant la ravine de la Partie que nous allons déboucher sous le sommet où quelques névés subsistent. Nous pourrons à nouveau faire un point panoramique car la vue est à 360°. Nous pouvons observer en détail toutes les formations géologiques locales : les plis du Vélodrome, nappe de charriage, les molasses, les torrents, barres plissées. Un beau point de vue sur la vallée du Bès de la Bléone plus au sud. Pour la descente, nous allons emprunter le sentier qui a été mis à l’honneur au début du mois de juin, par le 1er kilomètre vertical de Verdaches, menant en à peine 3km à 2189m et au sommet du Blayeul. Un effort intense d’environ 37min pour le vainqueur. Il nous a fallu près de 2h30 pour monter via Garéous. Il nous faudra moins de 1h30 pour regagner Verdaches après cette descente infernale.

Le Blayeul

La première partie, aucun sentier n’est présent, nous descendons droit dans la pente en évitent les trous des marmottes et petits moutonnements dus à la pente. Vers 1850m, un panneau indique le retour sur Verdaches ou nous propose de continuer la rando vers Garéous en boucle. Nous entrons alors dans une forêt de pins et peu à peu des mélèzes apparaissent. Sur certains d’entre eux, on peut encore voir des cônes femelles violet, dernière étape avant la transformation en pomme de pin. Juste avant d’atteindre les rives du Bès, nous longeons quelques instants le ravin de Combemarre, une impressionnante cicatrice dans la montagne. Les nuages ne nous aurons pas ennuyés longtemps, juste quelques instants au sommet, car nous entrons dans Verdaches sous le soleil pour retraverser une dernière fois le Bès, pour entrer dans un village qui semble comme endormi malgré l’heure : nous sommes en début d’après-midi. Il est temps de filer vers Nice. Sur Digne, nous essuyons un petit orage et roulerons sur des routes totalement détrempées. Niveau temps, nous aurons eu, une fois de plus, beaucoup de chance pour découvrir ce secteur des Alpes de Haute-Provence. Nous y reviendrons.

Tag(s) : #Rando Alpes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :