Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pointe de Peirefique 2663m

Dimanche 16 mars 2014 – Météo stable depuis quelques temps déjà, un BRA « clément ». Toutes les conditions sont réunies pour enfin se lancer dans cette course remise depuis plusieurs fois. L’état de la neige laisse quand même planer un léger doute quant à la faisabilité de la Pointe de Peirefique. En tout cas, un soleil radieux nous accueille ce matin à Castérino (1542m) et il nous est possible de chausser les raquettes dès le parking, sur la piste de ski de fond et le sentier menant à la Baisse de Peirefique que nous mettrons à peine plus d’une heure pour atteindre. Nous sommes rapidement dans l’ambiance, car derrière les crêtes et la Cime de Barchenzane, nous apercevons déjà la Pointe, sommet de notre désir du jour… Nous traversons une très jolie forêt et nous élevons très rapidement jusqu’à enfin découvrir un peu les sommets ouest du Val de Castérino tels que le Mt Bégo et le Mt Sainte-Marie. Peu avant de dépasser par le haut les bergeries de Cardon, nous avons une très belle vue dégagée sur la Roche de l’Abisse (2755m).

Pointe de Peirefique 2663m

Nous laissons un groupe de skieurs atteindre le Mt Chajol et dépassons quelques blockhaus avant de prendre une pause bien mérité au niveau de la Baisse de Peirefique. Le moment de bien s’hydrater et de reprendre des forces en prévisions de la suite de la journée, et une fois encore, de se prêter au jeu des sommets : à qui saura en nommer le plus et qui complètera la liste ? De là, la vue est très dégagée sur le Massif du Marguareis, sur le versant italien. Nous prenons également conscience de tout le chemin restant à parcourir en découvrant l’immense cirque de Peirefique sous l’Abisse et la Pointe de Peirefique. Au-dessus des Mesches, la Corne de Bouc ferme la vallée. Nous poursuivons notre chemin dans une neige toujours molle, mais bien commode pour avancer. Nous dépassons les anciennes casernes ruinées de Peirefique, desservies par tout un réseau de piste, aujourd’hui abandonnées.

Pointe de Peirefique 2663m

Nous visons ensuite la Cime du sabion pour atteindre l’exutoire des lacs de Peirefique, dans une zone recouverte, l’été de pierre et parsemée de petits mélèzes qui ici, à cette altitude, luttent contre l’altitude. Un petit groupe de skieurs descend de la pointe : nous décidons de tenter de la gravir : il reste 500mD+. Nous cherchons le meilleur passage, en croupte, en évitant les vallons et chaussons les crampons 200m sous le sommet que nous atteingnons ensuite rapidement malgré quelques bourrasques de vent. Le panorama est splendide, à 360°. Très au nord, c’est le Mt Rose et le Cervin, puis le Viso et le Queyras. Plus proches de nous, l’Argentera, Gélas, Clapier. Le Bégo est majestueux, tout comme le Capelet voisin. Chamineye et Charnassère se taillant également une bonne part du gâteau. La trace du retour nous verra déboucher sous la Cime de Barchenzane au prix d’une belle traversée sous la crête homonyme, très cornichée et dont les pentes inférieures présentent de nombreux départ de plaque, allant même jusqu’à révéler l’herbe sous-jacente.

Pointe de Peirefique 2663m

Petit passage par la Cime de Gratin (2139m) et sa croix, l’occasion d’observer encore le Bégo et l’immense cirque de Fontanalbe fermé au nord par le Mont et les rochers Ste-Marie. Nous filons ensuite droit vers les bergeries de Cardon avant de descendre dans le vallon de Cardon. Raide à souhait et donnant l’occasion d’une bonne partie de slalom entre les mélèzes. Nous retrouvons la station que de nombreux badauds ont déjà quitté, après une très belle course de près de 16km et 1360mD+ en Haute-Roya.

Cirque de Peirefique et Tours Saragat : notre cheminement

Cirque de Peirefique et Tours Saragat : notre cheminement

Tag(s) : #Rando Alpes, #Rando Raquettes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :