Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sortie aux baous

Samedi 28 décembre 2013 – La pluie devrait faire son apparition en début d’après-midi. Je décolle donc assez tôt pour rallier une fois encore le village de Saint-Jeannet dominé par le beau Baou de Saint-Jeannet (800m) que je me suis promis de gravir aujourd’hui. Le temps est malgré tout menaçant avec de beaux nuages noirs sur l’arrière-pays et pas si loin de moi, alors que la cote semble encore un peu épargnée. Je m’élance sur les coups de 10h15 sur le GR51 en direction de Gattières, sur une route desservant un petit lotissement avec vue imprenable sur la grande bleue. Le départ est un peu rude : montée sèche sur de l’enrobé : chouette ! Mais rapidement, on bifurque sur la gauche pour prendre un petit sentier qui contourne le Baou de la Gaude. C’est un sentier sympa qui alterne les passages en montée et descente jusqu’à une terrible pente, qui me mène à longer le canal de la Gravières. Là un vallon part vers le nord, sous les flancs Est du Baou de la Gaude. On a de là une vue imprenable sur la vallée du var et sa rive gauche : les collines niçoises. La montée est tranquille, mais plus je me rapproche du collet de La Colle, plus je rentre dans les nuages. C’est assez plaisant de type de paysage sur les plateaux des baous. Calcaire, végétation de maquis dans la brume. Ca contraste avec le beau soleil.

Sortie aux baous

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, je gravis le contre-sommet de La Colle et me retrouve au belvédère du Baou de la Gaude. On aperçoit à peine le Baou de St-Jeannet pourtant voisin, tant la brume est présente. Par contre, la vue sur le sud est très jolie. Je repars vite pour aller en face, au Baou de St-Jeannet après une bonne descente dans le vallon de Puriou. Avec cette humidité ambiante, les lapiaz au sommet sont extra glissant et je préfère marcher plutôt que de perdre mes appuis et me faire mal. J’avais oublié comme la vue était chouette depuis le belvédère du baou. C’est là que les choses se gatent. Je perds le sentier, mal marqué qui doit me ramener sur le GR traversant le plateau du baou. Je jardine un peu sur le plateau jusqu’à retrouver de mini traces qui me ramère sur le vrai sentier. La encore, dure de courir tout le temps entre les blocs de lapiaz. La chute guette et je préfère passer certains obstacles en marchant. Mais le cheminement est plus que sympa sur ce plateau. Qu’il doit y faire chaud en plein été… Là, c’est la brume qui menace. Je file ensuite sur le GR en direction du vallon du Castelet pour reprendre la direction de St-Jeannet au château ruiné. Un plaisir de courir sur ces sentiers, tout seul en plus. A peine plus de 2h15 pour cette boucle d’une quinzaine de kilomètre. Je finis juste avant la pluie.

Tag(s) : #Rando'Trail
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :