Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Festival des Hospitaliers 2013 - Prologue

Samedi 2 novembre 2013 – J’aime ces journées de veille de course. Les affaires préparées pendant la journée du vendredi, tout est bouclé le matin, pour un départ pour l’Aveyron à 10h. Il fait beau à Nice, et selon les prévisions, je file tout droit vers la pluie. Les kilomètres défilent sans soucis, Aix, Arlès, Montpellier et à 14h, j’entre dans Nant, juste après le départ du Trail Larzac-Dourbie : j’entends au loin l’hymne de la course retentir… J’ai hâte d’être à demain matin. Je vais attendre le départ de la petite course, la Nantaise, prévue à 14h30. J’ai quelques minutes pour visiter le centre du village. Nant est un petit village de près de 1000 habitants. C’est un village médiéval, aux maisons en pierre, entre lesquels les arches de pierre s’entrecroisent. Parfois, on voit des petits canaux, vestiges des travaux d’irrigation menés par les moines. Je ne me souvenais pas de Nant : c’est très joli. En quittant l’A75, on a l’impression qui quitter le temps. Cette région, entre les Causses et les Cévennes, est très verte, entre Dourbie et Durzon. Le village recèle de nombreuses richesses : l’église abbatiale Saint-Pierre construite entre le XI et le XII siècle ; la chapelle des Pénitents ; l’Eglise Saint-Jacques, l’une des 5 églises romanes que compte le village. On se sent au calme ici, loin des grandes villes. Le départ est donné Place du Claux. Un beau peloton s’élance, sous mes applaudissements. Après le départ, je descends rapidement au Pont de la Prade, qui enjambe la Dourbie.

Festival des Hospitaliers 2013 - Prologue

Puis c’est le moment de quitter Nant pour rallier Millau où j’ai pris un hôtel. Il me faut à peine 40 minutes, en passant sur les rives de la Dourbie. Je passe sous Cantobre. Demain, on traversera le village apèrs 65km de course, et avant de gravir le Roc Nantais, au-dessus de Nant. Je suis tout exité. On est sur les traces des Templiers. Cantobre, Trèves, puis la Roque Sainte-Marguerite. Que ce soit l’ancien tracé, au départ de Nant ou le nouveau, au départ de Millau, il y a une foule de chemins, sentiers, traces, qui filent entre les causses. Je fais d’ailleurs la remarque : mais par où passe-t-on parfois ? Il semble n’y avoir aucun moyen de passer. Après La Roque, son pont (ah le pont, au pied d’une belle bosse…), c’est le Monna, puis Massebiau (ah, le pied de la montée du Cade…). J’ai pleins d’images en tête à ce moment, celles de mes 2 passages sur les Templiers en 2011 et 2012, comme le départ, les sentiers sur les Causses, la défaillance de 2011. J’ai hâte d’être sur la ligne de départ à 5h le 03/11… Et encore, je pense qu’il n’y aura rien de comparable avec l’ancien départ des Templiers au centre du village de Nant, entre les maisons de pierres avec les fumigènes qui s’embrasse au son d’Ameno de Era… Mais j’aurais à coup sûr des frissons, c’est certain ! La météo s’annonce capricieuse : de fortes pluies la nuit jusqu’au début de matinée… La course sera plus dure encore : le calcaire ça glisse et en sous-bois, ça sera de la boue !

Festival des Hospitaliers 2013 - Prologue

Arrivée à l’hôtel, je suis mon petit rituel qui consiste à étaler toutes les affaires sur le lit et à choisir celles que j’utiliserai. Puis vient ensuite le rangement du camel, en essayant d’optimiser la place. Le temps étant annoncé à la pluie, je vais prendre un t-shirt de change dans le sac, dans une petite poche étanche. Un k-way ne sera pas du luxe. J’hésite encore sur le bas : un corsaire ou un short baggy ? Idem sur le t-shirt technique : dans le sac ou sur moi ? C’est aussi pour ça que j’ai pris le sac 20L de la CCC®, au cas où je serais un peu limite dans le petit camel. En plus, le 1er ravitaillement solide n’intervient qu’au km44, bien après la mi-course. Les 2 premiers ravitaillement, à Sauclières et à la Croix des Prisonniers ne seront que liquide. C’est aussi à prendre en compte sur la quantité à embarquer au départ, car on sera tard à Dourbie, après l’ascension du point culminant de la couse, le St-Guiral. Après Dourbie, il restera 2 ravitallements complets, à trêves et Cantobre. Une belle journée en perspective : 75km pour 4000mD+, et de quoi se faire plaisir dans un cadre grandiose… Bonne course !

Le village de Cantobre, en surplomb de la Dourbie et ses gorges magnifiques.

Le village de Cantobre, en surplomb de la Dourbie et ses gorges magnifiques.

Tag(s) : #Rando'Trail
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :